Maîtriser le mouvement par la logique des intervalles

La théorie relative de la musique montre qu'une erreur s'est glissée depuis l'origine dans l'histoire de la théorie musicale occidentale : avoir défini un intervalle comme une distance entre deux notes, alors qu'il devrait être compris comme un mouvement entre deux notes. Aristoxène de Tarente, un disciple d'Aristote violemment opposé à la doctrine pythagoricienne purement arithmétique, s'approcha extrêmement près de cette conclusion comme le témoignent les rares mais puissants écrits qui ont survécu au temps, sans malheureusement y parvenir. Un seul pas lui manquait pour aller au bout de sa logique, et, à ma connaissance, nul ne fut aussi proche que lui par la suite. Ce débat essentiel sur le fondement de la musique est depuis longtemps oublié, supposé clos, et Pythagore déclaré vainqueur (la question de savoir par qui et pourquoi est d'ailleurs peu documentée alors qu'elle me semble essentielle) puisque seul son nom figure dans l'immense majorité des ouvrages et sites sur la théorie musicale, et c'est bien dommage.
Compris comme un mouvement, l'intervalle possède donc trois propriétés au lieu d'une, à l'image du vecteur en mathématiques : origine, direction, distance. Et cela change tout, car cette définition exhaustive donne les clés pour construire, par déductions simples et logiques, tout ce qui constitue une théorie musicale et semble complexe au final. En musique comme dans tous les autres domaines, tout dérive en effet de la notion de mouvement (avec son célèbre corollaire : "tout est relatif !"), ce qui offre au passage un éclairage sur les liens entre la musique et les autres disciplines. Contrairement à la théorie classique, cette voie pédagogique ne vous demandera jamais d'admettre mais vous fera toujours comprendre. Elle se révèle également unificatrice en renouant avec les autres cultures du monde. Sa seule difficulté réside dans l'habitude à prendre d'écouter et raisonner non plus seulement dans l'absolu, mais aussi relativement à la gamme dans laquelle s'exécute une oeuvre ou partie d'une oeuvre, celle-ci exprimant un point de vue mis en évidence sur le cycle des quartes/quintes, autre élément clé puisqu'il est le support (universellement décrit ou évoqué) du parcours des intervalles.

Ce livre profitera en premier lieu aux compositeurs et improvisateurs qui disposeront des intervalles plutôt que des gammes comme outil élémentaire au service de leur créativité. L'apport est une forme de liberté que beaucoup de musiciens peuvent rechercher une fois passés par le travail d'apprentissage des gammes. Les publics qui pourraient se sentir moins concernés y trouveront toutefois des justifications simples aux principes énoncés par la théorie classique, une pédagogie démystifiée de la musique susceptible d’éclairer et compléter leur formation, car mieux comprendre les mouvements à l'intérieur d'une oeuvre est un atout important également pour l'analyse et l'interprétation.

Propriétés d'un intervalle

Etudier les gammes avec les degrés relatifs

Improcessor - Déplacements et parcours d'intervalles au service de l'improvisation

Either scripts and active content are not permitted to run or Adobe Flash Player version 20.0.0 or greater is not installed.

Get Adobe Flash Player

Jukebox - Intervalles et degrés relatifs au service de l'analyse musicale (Chrome recommandé)

A vous de jouer !

Either scripts and active content are not permitted to run or Adobe Flash Player version 20.0.0 or greater is not installed.

Get Adobe Flash Player

Liens

Contact